Compte-rendu de ma visite au château de Villers-Cotterêts

A l’initiative du Centre des Monuments Nationaux (CMN) et des élus concernés, j’ai visité le 15 février en tant que rapporteur spécial en charge du patrimoine, le château de Villers-Cotterêts.

Ce château royal en quasi abandon depuis plus de 200 ans a pourtant une histoire extraordinaire, liée à notre histoire nationale : château favori de François 1er, c’est là que le roi signe en 1539 la célèbre ordonnance de Villers-Cotterêts qui rendait obligatoire l’utilisation du Français dans les actes administratifs et judiciaires.

Le Président Emmanuel Macron vient de décider de redonner tout son lustre à ce château, avec la restauration dans un premier temps du logis royal, chef d’œuvre architectural de la Renaissance, puis des autres corps de bâtiments. Le projet est de faire revivre ce lien en faisant un centre de la francophonie, et en y développant des activités économiques. Les élus locaux sont unanimes à soutenir ce projet dans une région qui été durement touchée par les crises économiques successives.

C’est un magnifique projet dont le coût est à la hauteur des ambitions. Grâce à l’engagement présidentiel, il est prévu d’ouvrir rapidement une première tranche de travaux pour environs 100 millions d’euros.

Avec la collègue Brigitte Kuster, rapporteur pour avis de la commission des affaires culturelles qui participait aussi à la visite, nous suivrons attentivement le bon déroulement de ce projet et nous remercions Valérie Senghor, directrice adjointe du CMN en charge du dossier, de la qualité des échanges que nous avons entretenus sur ce projet passionnant, mais aussi très exigeant.